Shooting Mariage d’hiver

Vous l’avez-vous vu, non ? Mais oui bien sûr !

Notre superbe shooting d’inspiration mariage d’hiver dans la Drôme, publié sur La mariée en colère et Femme Actuelle !

Nous sommes tellement heureuses et fières du travail accompli ! 😀

 

Allez, on vous raconte…

Tout à commencé comme beaucoup d’aventures de la Rue Mouffetard autour d’un verre 🙂

Nous avons l’an passé, participé à des festivals du mariage décalés, dans lesquels nous avons rencontré des prestataires de talents, locaux, passionnés, qui nous ont charmés et … nous ne pouvions en rester là.

La petite graine était plantée….

C’est donc autour d’un verre (l’histoire ne dit pas ce qu’il contenait…) que l’idée a germé.

Il fallait que l’on collabore avec tous ces amoureux du mariage, pour vous offrir quelque chose de nouveau, vous montrer que nos villages sont remplis de talents, vous les faire découvrir et vous donner envie de vivre avec eux quelque chose de différent.

Nous sommes allées présenter notre petite pousse d’inspiration et ensemble nous en avons fait un merveilleux shooting !

Un mariage d’hiver

Ce shooting est pour vous les mariés d’hiver ! Nous avons choisi un lieu de charme, La Ferme du Rastel, à Bourdeaux. Ici, pas de place au bling bling ; tout est vrai, naturel,  authentique, à l’image de nos mariés modèles, Caroline et Camille, ravis de se prêter au jeu d’une seconde cérémonie.

 

Un mariage intime et chaleureux

Nous voulions un mariage qui leur ressemble, à l’encontre de ces nombreux mariages, où par la force des choses (et des traditions), la moitié des invités est inconnue des heureux élus.

Un mariage éthique et éco responsable

Toute la décoration a été chinée par notre décoratrice, Céline de La p’tite bohème: ses assortis-déssassortis et ses bougies à la douce lumière cuivrée font merveille sur la table d’honneur et dans la clairière pour la cérémonie. Exit les arches et place à une vieille porte dans son jus qui marque symboliquement le passage à une nouvelle étape de vie commune. Travaillant de pair avec Céline, Alice de chez Lilice artisan fleuriste, a sublimé l’évènement avec ses compositions originales.

Les consignes étaient pourtant strictes, pas ou très peu de fleurs coupées, une couleur imposée et un minimum de gaspillage.

Défi relevé haut la main, avec son chemin de table, son bouquet et sa couronne dans les tons de vert de gris (stone blue) et violet ! Beaucoup de feuillages et de Tsillandsia pour la touche décalée/ récup’, ces plantes extraordinaires qui vivent quasiment sans eau et sans terre, ont des formes très originales et peuvent servir de cadeaux pour les invités qui seront ravis de les rapporter à leur maison !

     

    

Tous ces éléments étaient d’importance pour notre petit groupe et nous tiennent vraiment à cœur !

Branchouille moi ? Bah ouais !

Et oui, c’est pas parce qu’on est décalé qu’on est à côté de la plaque !

L’ultra violet s’est imposé comme une évidence pour nos mariés 2018. Quand au motif tartan, en plus d’être sur tous les podiums, il nous rappelle un autre mariage du côté des highlands et nous donne le courage de patienter en attendant le retour d’Outlander et de Jamie sur nos écrans !

🙂 😉

Backstages

Ce que l’article de La mariée en colère ne vous dit pas, ce sont les heures à concevoir le moodboard et imaginer un scénario. Les réunions, les uns avec les autres en face time, autour d’un café, au téléphone…

Les retrouvailles pour beaucoup et la rencontre pour certains la veille sur le lieu du shooting pour partager repas et sourires.

Le désespoir face à l’absence de neige, qui était là la semaine d’avant et sera la semaine d’après…. grrrr

La sortie plus qu’enmitouflés sous le vent glacial de minuit pour arroser les branchages des environs afin d’avoir du givre le lendemain.

Et OMG !….. Le marié couché avec 39°C de fièvre…

Puis le réveil à 4h30, de bonne humeur, le p’tit dej’ et l’installation qui démarre à 5h tapantes pour que notre photographe Léo puisse shooter dès le lever du soleil !

Les concilliabules autours du radiateur avant de retourner dans la bise.

Et nos courageux mariés, qui en dépit du froid ont posé gracieusement dans leurs tenues de fête, apprêtés par Isabelle de Miss retro les ciseaux d’Isa, venue d’Ardèche et de Margot make up artist de talent qui a su sublimer la beauté de notre modèle avec subtilité.

‘Une robe d’Aurélie Mey ?! C’est vrai ?? Je rêve d’en porter une !’ M’avait confié Caroline, voilà un voeu réalisé!

 

Pour finir, ce que l’article ne vous dit pas, ce sont les liens qui se sont noués grâce à ce projet et tous ces prestataires, sont à présent des copains qu’il vous faut absolument rencontrer !

– Photographe: Léo Lespets
– Lieu: La ferme du Rastel – Caroline&Camille
– Accessoires: Rue Mouffetard –  Sandra&Malorie
– Robe de mariée : Aurélie Mey
– Costume du marié : Graphiti Montélimar – Xavier
– Décoration: La p’tite Bohème de mademoiselle – Céline
– Coiffure: Miss Retro les ciseaux d’Isa – Isabelle
– Maquillage: Margot Dumas
– Fleuriste: Lilice – Alice
– Papeterie: Calico Brindille – Caroline
– Imprimeur : Le Crestois

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *